Protection Travailleur Isolé et la tendance BYOD

Protection Travailleur Isolé sur téléphone personnel


Phénomène récent, «Bring Your Own Device» (BYOD) correspond à l’utilisation par le collaborateur de son propre terminal (smartphone ou tablette) dans le cadre professionnel. Il retrouve ainsi sur son téléphone sa messagerie, l’accès aux données entreprise et ses fonctions de sécurité PTI. Quelles sont les conséquences de cette tendance sur la Protection Travailleur Isolé ?

De nouveaux usages

Encore limité dans les entreprises françaises, cette pratique connaît un très grand succès dans les entreprises internationales, principalement du secteur des hautes technologies. A la base, des utilisateurs séduits par la simplicité et la performance de leurs nouveaux terminaux, iPhone ou Android généralement, dont ils ne peuvent plus se passer, ainsi que le souhait de n’avoir avec soi qu’un seul équipement. L’enquête réalisée fin 2011 par le cabinet d’analyse Forrester auprès de 10’000 utilisateurs montrent en effet que 52% d’entre eux ont recours à trois appareils ou plus.

Même si ces terminaux posent des problèmes de sécurité et de confidentialité pour l’entreprise, l’impact sur la productivité est réel. Les collaborateurs travaillent avec des outils qu’ils maîtrisent et qu’ils utilisent donc mieux. A priori, les bénéfices sont donc partagés.

Protection Travailleur Isolé in Your Own Device

Parallèlement, les dispositifs de Protection Travailleur Isolé se généralisent, directement intégrés dans un téléphone mobile (smartphone). La tendance BYOD contribue donc à l’acceptation du PTI par les collaborateurs qui, déjà familiers avec leur appareil, utilisent alors facilement ce qui n’est une simple extension ‘sécurité’. On est loin du PTI ancienne génération, encombrant boîtier noir avec un bouton rouge.

En s’appuyant sur cette nouvelle pratique, les dispositifs de Protection Travailleur Isolé doivent néanmoins prendre en compte deux contraintes fortes :

  • Distinguer mode privé et professionnel. Difficile d’avoir avec soi un téléphone qui émet une puissante alerte sonore au moindre passage dans un tunnel (absence de réseau GSM – fonction de sécurité positive) ou dont l’autonomie ne dépasse pas la journée du fait de l’utilisation périodique du GPS (géolocalisation). La solution doit préserver ‘l’expérience utilisateur’, encore plus sensible en utilisation privée.
  • Garantir la compatibilité. L’intérêt de la démarche BYOD est de pouvoir utiliser son appareil ‘dernière génération’ avec toutes les possibilités qu’offrent aujourd’hui les smartphones. Or, l’environnement high-tech est fragmenté entre plusieurs systèmes d’exploitation (iOS-Apple, Android-Google avec toutes ses versions) qui de plus bénéficient de mises à jour régulières. Le dispositif Protection Travailleur Isolé doit donc garantir au minimum une compatibilité future, voire multiplateforme afin de rester dans une logique BYOD.

Le phénomène BYOD montre avant tout que le choix du terminal est essentiel dans l’acceptation d’une solution par les collaborateurs. Facteur de simplicité, d’ergonomie et plus généralement, valorisant (tout en étant aujourd’hui largement démocratisé), c’est donc un élément important pour la réussite de votre projet Protection Travailleur Isolé.

Mes conseils pour réussir votre projet GSM PTI

  • Privilégier les solutions Protection Travailleur Isolé sur smartphone
  • S’assurer des comptabilités futures


Tags:

Commenter