« GSM PTI, c’est juste pour se couvrir »

GSM PTI


Phrase entendue déjà à plusieurs reprises lors de présentations en entreprise, elle souligne l’historique du PTI et la difficulté à mettre en place ce type de solutions. Historique, avec des solutions peu fiables, devenues fiables aujourd’hui mais qui souvent passent à côté des points essentiels, difficulté, car un dispositif de Protection du Travailleur Isolé touche à la technologie, l’organisation et même au changement en entreprise. Alors, que répondre à cette affirmation ?

 

Smartphones et applications mobiles : plus de performances

Issu des solutions radio (première génération), le GSM PTI a ensuite pris la forme d’un petit boîtier GSM ou d’un téléphone spécifique (seconde génération), pour finalement se résumer à une simple application mobile directement téléchargeable sur le smartphone du collaborateur (troisième génération).

Structurellement, les dispositifs de Protection du Travailleur Isolé s’appuient donc à présent sur les fonctions GSM, GPS, accéléromètres et systèmes d’exploitation de fabricants reconnus, Samsung, Sony, Apple et autres, qui en 2015 ont vendu plus de 1.4 milliards de smartphones dans le monde. Par rapport à de mauvaises expériences qui ont pu être faites il y a quelques années, le niveau général de performance des GSM PTI a significativement et mécaniquement augmenté.

On peut ainsi parler aujourd’hui d’une contribution réelle à la sécurité des collaborateurs, certaines solutions intégrant même les problématiques métiers. On est alors bien au-delà d’une simple ‘couverture’.

 

Ergonomie et déploiement : pour une utilisation réelle

Les smartphones et tablettes se généralisent dans les entreprises, positionnant l’application mobile ‘Protection du travailleur isolé’ comme une simple fonction de sécurité à côté d’autres applications métiers ou messagerie d’entreprise. Cette nouvelle ergonomie est un facteur important dans l’acceptation par les collaborateurs.

Parallèlement, les méthodes pour déployer un comme plusieurs centaines de PTI GSM se sont structurées et ont gagné en maturité. L’expérience montre que l’activation (la mise en service) n’est qu’une étape, ramenant au premier plan, formation, accompagnement et outils de suivi. La livraison des dispositifs de Protection du Travailleur Isolé n’est donc plus le point ultime (‘on est couvert’), mais simplement le point de départ d’une démarche qui va permettre une utilisation réelle par les collaborateurs.

 

Ce qu’en disent les entreprises qui ont réussi

Lorsque l’on admet que des solutions PTI GSM fiables et performantes existent, suffisamment intuitives et simple d’utilisation pour que les collaborateurs puissent facilement y adhérer, la perspective change : d’une réponse aux obligations légales de l’employeur voire aux clauses contractuelles des clients, on place la sécurité au centre tout en valorisant le collaborateur qui bénéficie des dernières innovations. Une nouvelle perspective qui multiplie les bénéfices d’une telle démarche.

 

Mes conseils pour réussir votre projet PTI GSM

  • Dès le début, communiquer sur la démarche sous un angle positif
  • Identifier les bénéfices, autres que la sécurité, apportés par le projet

Tags: , ,

Commenter