La géolocalisation des véhicules comme PTI DATI ?

PTI DATI et géolocalisation des véhicules


Pour les entreprises qui ont équipé leurs véhicules d’un boîtier permettant la géolocalisation en temps réel (fleet management), la question se pose naturellement : nous savons où se trouve le véhicule, donc le collaborateur, il suffit par conséquent d’ajouter un simple dispositif d’alerte pour avoir une solution PTI DATI. Le schéma semble intéressant, mais l’expérience montre rapidement les limites d’une telle approche.

Une géolocalisation trop approximative pour un PTI DATI

L’équation ‘localisation du véhicule = localisation du collaborateur en danger’ est très souvent prise en défaut : environnement urbain empêchant de laisser le véhicule à proximité du lieu de l’intervention, véhicule situé à l’entrée d’un site étendu (station de traitement des eaux, site industriel). En cas d’urgence, on a donc une simple indication sur la position, ce qui ne suffit pas pour garantir une réponse d’urgence efficace.

Parallèlement, les PTI DATI utilisant les dernières technologies, GPS ou géolocalisation à l’intérieur d’un bâtiment (indoor avec objets connectés), ont considérablement évolué. Précision, simplicité d’utilisation, fonctions d’alertes avancées, ces solutions PTI DATI directement sur un smartphone offrent au final un niveau de performance très supérieur à un outil de géolocalisation de véhicules complété par quelques fonctions d’alerte.

La question de la fiabilité

Une autre approche consiste à combiner équipement dans le véhicule et dispositif d’alerte remis au collaborateur lors d’activités hors couverture GSM : intervention dans les niveaux inférieurs de bâtiments ou sur des installations spécifiques (ascenseurs – effet cage de Faraday), activités en forêt, par exemple. Le véhicule est laissé dans une zone couverte par le réseau GSM et sert de relai, le collaborateur y étant relié par un dispositif PTI radio.

Au-delà du coût d’une telle solution et des spécificités de chaque fournisseur, la question de la fiabilité se pose structurellement. La géolocalisation de véhicules, avec un boîtier embarqué, est techniquement complexe (assemblage de technologies et d’équipements) et n’a à ce jour jamais démontré un niveau de fiabilité tel qu’exigé dans le domaine de la sécurité.

Autre point critique, les tests terrain révèlent souvent des situations dans lesquelles la solution ne fonctionne pas : infrastructure du bâtiment ou de l’installation (gaine d’ascenseur) spécifiques par exemple. L’expérience montre que les solutions de sécurité qui ne peuvent pas être utilisées de manière simple et systématique par les collaborateurs posent des problèmes d’acceptation.

Dissocier les deux projets

Géolocalisation de véhicules et solution PTI DATI sont donc destinés à deux domaines distincts, optimisation de l’activité terrain et sécurité des travailleurs isolés, l’idée de les réunir en une solution globale n’apportant pas de bénéfice réel dans la plupart des métiers. Pour les entreprises qui réfléchissent actuellement à cette démarche, il faut également tenir compte des réticences des collaborateurs concernant la géolocalisation, assimilée à un contrôle. Une autre raison pour dissocier les deux projets, le volet PTI DATI ne nécessitant pas de suivi permanent.

Mes conseils pour réussir votre projet GSM PTI

  • Séparer clairement géolocalisation de véhicules et PTI DATI
  • Communiquer en amont sur la partie géolocalisation du projet
  • Utiliser les dernières technologies PTI DATI sur smartphone

Tags:

Commenter