Protection du travailleur isolé : la formule magique


« C’est un sujet compliqué », « on en parle depuis 20 ans », les qualificatifs ne manquent pas pour rappeler dès le début du projet PTI GSM que, malgré l’obligation légale et la démarche a priori dans l’intérêt de tous, la réussite n’est pas acquise : absence de décision et processus toujours ‘en cours’, dispositif jamais utilisé par les collaborateurs, solution s’avérant en fait peu adaptée, sont les principaux risques. Pourtant l’analyse d’un grand nombre de projets réussis montre des points communs : quelle est alors la formule magique ?

La formule magique

L’attention se focalise très souvent sur le seul volet technique : caractéristiques du dispositif de Protection du travailleur isolé, possibilité de modifier les paramètres, évaluation de la robustesse. En réalité ces points sont secondaires et la priorité est d’identifier les questions structurantes du projet dans les trois domaines clés, technologie, réponse d’urgence, déploiement et suivi.

Les entreprises qui ont réussi leur projet PTI GSM se sont focalisées à part égale sur ces trois volets, que ce soit pour équiper un seul collaborateur comme plusieurs centaines. 1/3 technologie, 1/3 réponse d’urgence, 1/3 déploiement et suivi, voici la formule magique.

1/3 Technologie : performance, facilité d’utilisation et fiabilité

Une fonction SOS, la détection de perte de verticalité et le cas échéant la géolocalisation par GPS sont les points communs de tous les dispositifs de Protection du travailleur isolé sur le marché. La différence ne se fait pas là.

D’autres questions sont plus structurantes :

Equipement dédié ou solution intégrée à un smartphone ? La tendance actuelle est à l’utilisation d’un simple smartphone, plus performant et bénéficiant de la qualité de conception et de fabrication d’acteurs reconnus, de Samsung (Android) à Nokia (Windows).

Quels dispositifs d’alertes ? Pour certains métiers voire dans certaines situations particulières, les fonctions classiques (SOS, détection de perte de verticalité / absence de mouvement) sont inopérantes : activité dans des zones sans réseau GSM, collaborateur en position statique ou position couchée, risque de menace physique, pour ne citer que les plus fréquentes.

Le collaborateur en danger peut-il être précisément géolocalisé même en cas de déclenchement d’alerte à l’intérieur d’un bâtiment ? Les solutions existent, simples et performantes. Attention néanmoins à la facilité d’utilisation pour les collaborateurs et à l’impact sur l’autonomie du téléphone, une des principales causes de la non-utilisation de la solution.

Quelle évolutivité de la solution ? Les technologies évoluent rapidement, les mises à jour des téléphones se succèdent, Android, iOS (Apple), Windows. Au risque de se retrouver avec une solution obsolète dans quelques mois, le choix d’une solution garantissant la compatibilité future et des mises à jour régulières est essentiel.

1/3 Réponse d’urgence : réactivité et organisation dédiée

Historiquement, les deux approches, et donc les types de solution, co-existent pour gérer les alertes : appels ‘en cascade’ de personnes de contact par le dispositif de Protection du travailleur isolé, ou alarme déclenchée directement auprès d’un plateau d’assistance, voire télésurveilleur, qui applique alors une procédure pré-définie.

Lorsque l’on analyse plus en détail ce qu’implique une réponse d’urgence professionnelle, confier la gestion des alertes à une société spécialisée s’impose dans la plupart des cas : garantie d’une réponse immédiate, organisation et processus établis, relation quotidienne avec les services d’urgence, sont autant de points forts qui, le jour où un événement survient, font la différence. La gestion des alertes, c’est un métier.

L’enjeu est donc plus dans le choix de la société qui va assurer cette fonction:

Plateau d’assistance ou société de télésurveillance, l’une axée sur l’assistance à la personne, l’autre sur la sécurité des biens et des personnes sous l’angle sûreté / effraction ?

Quelle relation au quotidien avec les services d’urgence, SAMU et pompiers, en particulier l’accès direct (pas uniquement le 18) lorsque les collaborateurs concernés se déplacent sur l’ensemble du territoire national ?

Est-ce une solution réellement intégrée avec des chargés d’assistance spécifiquement formés sur la solution, maîtrisant les outils (système) et processus spécifiques, bénéficiant de formations régulières ? Ou la mise ‘bout à bout’ d’une solution PTI GSM avec une simple prestation de télésurveillance ?

1/3 Déploiement et suivi : rapports d’utilisation, accompagnement et expérience

Même avec une solution simple d’utilisation et intuitive, la formation initiale reste un point clé qui facilite l’acceptation par les collaborateurs du dispositif de Protection du travailleur isolé et permet une bonne utilisation dès le début. Sa qualité est donc primordiale.

L’expérience montre néanmoins que la réussite d’un projet PTI GSM se fait également dans le temps. L’organisation change, les activités évoluent, et l’on voit ainsi des tendances apparaître et se renforcer : fausses alertes à répétition, non-utilisation ou utilisation partielle de la solution déployée.

Des indicateurs synthétiques s’avèrent donc nécessaires pour identifier, analyser puis mettre en place des actions de progrès : formations ponctuelles, actions de communication voire adaptation de la solution. L’enjeu est avant tout de disposer d’informations ciblées et non d’historiques complets d’utilisation, peu exploitables, ainsi que de bénéficier du savoir-faire du partenaire fournissant la solution, afin d’engager les actions correctrices efficaces.

Réussir un projet PTI GSM tient donc à un équilibre entre technologie, organisation et gestion de projet. Une formule magique qui a fait ses preuves dans de nombreux secteurs d’activité et problématiques variées.

Mes conseils pour réussir votre projet PTI GSM

  • Identifier les questions clé dans chacun des trois volets, technologie, réponse d’urgence et suivi
  • Conserver un équilibre entre les trois domaines

Tags: , , , ,

Commenter